Espace Vétérinaire

Adresse & Horaires

accueil calluna

2 bd Stanislas Girardin
76140 Le Petit Quevilly

(Voir le plan d'accès)

Tel. 02 35 63 13 36


du lundi au vendredi
 8h45 - 12h et 13h45 - 19h

et le samedi matin
9h15 - 12h

En dehors de nos horaires
SOS Véto : 02 35 36 30 00

Sur FaceBook

Alimentation du Furet

Le furet est un carnivore strict. Dans la nature il se nourrit de proies entières comme des petits mammifères, oiseaux, œufs, grenouilles, vers et insectes. Son ancêtre le putois ramène ses proies au terrier et effectue de nombreux petits repas sur la journée plutôt que d'ingérer la totalité.

Le furet a un tube digestif très court. Sa digestion est très rapide ( 3 à 4 heures). De ce fait il digère très difficilement les fibres et sucres. Il faudra lui donner une alimentation de très haute qualité et rapidement assimilable. Dans la nature ils ne mangent des sucres que lorsque ceux ci sont présent dans le tube digestif de leurs proies, partiellement digérés.

Les jeunes furetons s'habituent à l'odeur des aliments dès leur plus jeune âge. Ils développent par la suite des préférences alimentaires très marquées. Il est donc important de leur présenter une alimentation variée dès leur plus jeune âge.

La nourriture doit comporter un taux élevé de matières grasses d'origine animale et de protéines animales de haute qualité, et un taux faible en fibres et en sucres.

Les proies :

La distribution de proies entières telles que des poussins est possible en complément ou en remplacement des aliments industriels. La viande crue ne peut répondre aux besoins globaux du furet ( elle se compose majoritairement de protéines et reste carencée en lipides et minéraux), elle ne doit constituer pour lui qu'une friandise.

Les avantages de la consommation de proies entières sont d'être une alimentation équilibrée, de permettre une importante mastication et donc de limiter la formation de tartre.

Les désavantages sont les risques (faibles) d'occlusion et de perforation digestives mais surtout une altération rapide de la proie si elle n'est pas consommée immédiatement, conduisant à de graves gastro-entérites.

Les rations ménagères :

Les rations ménagères ont l'inconvénient comme les proies entières de s'altérer rapidement à température ambiante. Cela nécessite un contrôle de la viande distribuée, de préserver la chaine du froid pour éviter le développement de bactéries, de changer la gamelle plusieurs fois par jour et de nettoyer la gamelle tous les jours.

Elles présentent l'avantage d'être très digestes pour le furet.

Des recettes de rations ménagères complètes et équilibrées, correspondant aux besoins des furets adultes ou en croissance sont maintenant disponible sur le blog cuisine-a-crocs du Dr Géraldine Blanchard.

Nous pouvons vous fournir ces recettes.

Les croquettes :

Alimentation la plus répandue, elle présente les avantages d'une facilité d'emploi et d'être saine d'un point de vue sanitaire ( pas de bactéries pathogènes grâce à la cuisson). De nombreuses marques de croquettes vous proposent des aliments spécifiques pour furets mais ils ne sont malheureusement pas tous correctement formulés. Du fait du mode d'alimentation du furet en plusieurs petits repas sur la journée, et de son transit tres rapide, les croquettes devront être laissées en libre service.

Lecture des étiquettes :

Dans la liste des ingrédients, ceux ci sont notés dans l'ordre décroissant de leur quantité dans l'aliment. Les 3 premiers ingrédients devraient être des produits animaux. En pratique quasiment aucun aliment pour furet ou chaton ne repond a cette condition.

Le taux de protéines doit être au moins de 30% et composé de protéines animales de haute qualité, non de protéines végétales.

Le taux de matière grasse doit être compris entre 18 et 25%.
Le taux de fibres ne doit pas excéder 2%.

Friandises :

On peut donner ponctuellement au furet de la viande cuite ou cru, un jaune d'œuf, des croquettes pour chat.

Les interdits :

Charcuterie, produits laitiers, sucreries, fruits, féculents ( pâtes, pâtisseries) croquettes pour chien

Conséquences d'une mauvaise alimentation :

Des taux importants de protéines végétales dans l'alimentation peuvent provoquer des calculs urinaires.

Un défaut d'apport en matières grasses entraînera un amaigrissement et une détérioration de la qualité du pelage et de la peau. Un excès de graisse conduira à de l'embonpoint et à une atteinte hépatique.

L'excès de fibres peut provoquer des diarrhées, de l'amaigrissement et des hypoglycémies.

Une alimentation trop riche en sucres peut gêner la digestion et favoriser le développement de tumeurs du pancréas ( insulinome)

Le furet est sujet aux ulcères de l'estomac.

Conclusion :

L'alimentation du furet est délicate car celui ci est fréquemment sujet aux maladies digestives.

L'alimentation aura un impact direct sur la santé de votre furet.

Il faudra toujours effectuer une transition alimentaire sur une semaine lorsque vous souhaitez changer l'aliment de votre furet, et ceux afin d'éviter les diarrhées.

Nous avons sélectionné pour vous à la clinique des aliments haut de gamme adaptés a votre compagnon : selective ferret de supreme pet food.

Les Dr Deshaies et Le Moal ainsi que toute l'équipe de la clinique sont à votre disposition pour répondre à vos questions.

 

Copyright © 2014 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Mentions légales